Qu’est-ce que le Netlinking ?

La création d’un site internet est une étape incontournable pour toute entreprise qui souhaite être visible sur le web et améliorer son chiffre d’affaires. Seulement, de nombreuses techniques doivent être mises en œuvre afin d’optimiser le référencement naturel du site concerné. Le Netlinking en fait partie.

Définition du Netlinking

Également appelé link building ou linking externe, le Netlinking est une stratégie web qui consiste à développer et à augmenter le nombre de liens hypertextes externes (backlinks ou maillage externe) pointant sur une page ou un site web déterminé. Bien optimisés et bien positionnés, ces derniers permettent d’assurer un trafic qualifié, améliorant ainsi le positionnement d’un site internet sur les moteurs de recherche tels que Google, Yahoo, Bing… L’objectif du Netlinking se résume en trois points essentiels : améliorer la notoriété d’un site web, optimiser son référencement et acquérir une audience qualifiée pour une meilleure reconversion de prospects en acheteurs.

Les bonnes pratiques pour optimiser son référencement

La réussite d’une stratégie de Netlinking repose sur la mise en place de plusieurs techniques conformes aux règles de bonne conduite fixées par les moteurs de recherche. N’oublions pas que de nombreux webmasters font souvent appel à des pratiques dites « black hate » pour optimiser le classement de leurs sites sur les résultats des moteurs de recherche même si cela est pénalisant. Mieux vaut donc respecter un certain nombre de consignes pour garder une bonne image aux yeux des moteurs, notamment Google.

Choisir des liens de qualité

Comme nous l’avons expliqué plus haut, la stratégie de Netlinking se base sur l’obtention de liens externes qui pointent vers sa page ou son site internet, mais pas n’importe lesquels. Un bon backlink doit respecter quelques critères de qualité, dont voici des exemples non exhaustifs :

  • Il doit provenir d’une page ou d’un site web proposant la même thématique que celle du site visé.
  • Le lien entrant doit avoir au moins un indice de popularité (PageRank) supérieur à 3.
  • La page du backlink ne doit pas contenir plusieurs liens sortants afin d’assurer un meilleur « link juice » (jus de référencement).
  • Les sources des liens entrants doivent être différentes.

Le respect de ces critères de qualité permet d’acquérir des liens entrants susceptibles d’assurer l’efficacité et la durabilité de la stratégie de Netlinking.

Privilégier le « backlink social »

Avec la démocratisation des réseaux sociaux, il serait dommage de ne pas en profiter pour améliorer le référencement naturel de son site internet. Ces outils de communication (Facebook, Google+, Twitter, Instagram…) constituent de véritables réseaux d’échanges pour les internautes. Aux yeux des moteurs de recherche, le partage est primordial à condition que les informations soient pertinentes. Les liens partagés via ces plateformes sont balisés en « nofollow », c’est-à-dire qu’ils ne sont pas pris en compte par les robots de moteurs de recherche dans leur calcul de liens entrants. En revanche, les URLs partagées sont bien indexées.

Le « link baiting » ou la pêche aux liens

Google recommande fortement l’intégration du « link baiting », traduit littéralement « pêche aux liens », dans la stratégie de Netlinking. La technique consiste en effet à capter des backlinks de façon naturelle sans en demander l’acquisition. Pour ce faire, il suffit de créer un contenu intéressant et à forte valeur ajoutée, de la promouvoir via différentes plateformes et de surveiller par la suite la création des liens entrants.

Le Netlinking n’est pas une technique à mettre en place sur le court terme au risque d’être pénalisé par les moteurs de recherche, seulement parce que les liens entrants peuvent être de mauvaise qualité, voire sponsorisés. De tels backlinks sont pointés du doigt par Google notamment. Comme avec toutes les autres techniques de référencement naturel, la patience est de rigueur.